CNSS

3ème FORUM INTERNATIONAL SUR LA RETRAITE DANS LA ZONE CIPRES 2020

Echange et partage de bonnes pratiques sur les régimes de retraite.

Sous le thème « La pérennité des régimes de Retraite en zone CIPRES », les travaux du 3ème Forum International de la Retraite (FIR) dans la zone de la Conférence Interafricaine de la Prévoyance Sociale (CIPRES), se sont ouverts en visioconférence ce mercredi 21 octobre 2020, à Libreville au Gabon.

Des experts des Organismes de Prévoyance Sociale (OPS) et des représentants ministériels des Etats membres de la CIPRES prennent part à ces assises qui se tiennent dans un contexte mondial fragilisé par la COVID-19.

Deux jours durant, les participants plancheront sur les défis à relever pour assurer la viabilité et la pérennité des régimes de retraite.

La cérémonie d’ouverture a été marquée par deux allocutions. D’abord celle du Secrétaire Exécutif de la CIPRES, Cécile Gernique DJUKAM BOUBA, ensuite celle du Ministre des Affaires Sociales et des Droits de la Femme, Prisca KOHO épouse NLEND.

Les travaux ont démarré autour de trois (03) thématiques à savoir : Etat des lieux des systèmes de retraite dans la zone CIPRES, Risques majeurs auxquels sont confrontés les systèmes de retraite de la zone CIPRES, Approches de solution pour pérenniser les régimes existants et la mise en place de nouveaux régimes de retraite.

Les recommandations issues de ces travaux sont attendues pour le jeudi 22 octobre prochain.

 

PREVENTION ET DEPISTAGE DES CANCERS FEMININS

 La CNSS se mobilise.

 

Comme chaque année, la CNSS déploie sa stratégie d’information et de sensibilisation tout au long du mois d’octobre pour marquer son engagement et son implication à la campagne de prévention et de dépistage des cancers féminins dénommée  « Octobre Rose » aux côtés de la Fondation Sylvia BONGO ONDIMBA pour la Famille.

Un point d’information a été installé sur l’esplanade du Siège de la CNSS. De même qu’un espace dedépistage gratuit a été mis à la disposition des femmes au Centre d’Action Sanitaire et Sociale Gisèle AYOUNE (CASS-GA). Pour couronner le tout, les femmes CNSSistes ont opté pour un dress code évocateur ; revêtir un vêtement ou un accessoire rose tous les jeudis durant le mois d’octobre, en signe de soutien à la lutte contre les cancers féminins au sein de l’organisme.

Sous-catégories