CNSS

LES INSPECTEURS DE LA CIPRES DANS NOS MURS

AP 5.jpg

Une réunion d'ouverture de la mission d'Inspection de la CIPRES sur la gestion technique, administrative et financière de la CNSS entre 2017 et 2021 a eu lieu en salle du Conseil d'administration le lundi 27 juin 2022.

Celle-ci a été présidée par l'Administrateur Provisoire de la CNSS en présence de certains membres du CODIRE CNSS et de la délégation CIPRES conduite par son Secrétaire Exécutif, Madame DJUKAM Cécile Gernique.

AP 3.jpg

A l'entame de son propos, la Secrétaire Exécutif a rappelé que cette mission d'inspection s'inscrit dans le cadre de l'exécution du plan d'actions de l'exercice 2022 de la CIPRES. Celle-ci intervient dans un contexte particulier marqué par la dissolution du Conseil d'Administration, la cessation des fonctions des membres de la Direction Générale et la nomination d'un Administrateur Provisoire à la tête de la CNSS. Ladite mission se déroulera du 27 Juin au 22 Juillet 2022 et sera chargée d'évaluer le niveau de mise en œuvre des recommandations formulées par la Commission de Surveillance de la Prévoyance Sociale (CSPS) ainsi que des indicateurs de gestion fixés par le Conseil des Ministres de Tutelle.

IMG_0006ouh.jpg

L'équipe d'inspection sera composée du Chef de mission, Monsieur Bruno HOUNGBEDJI, et des Inspecteurs Régionaux de la Prévoyance Sociale, Messieurs Kossivi Edemo ADJEDOMOLE et Louis Kevin BESSALA ONANA, sous la supervision du Chef de l'IRPS, Monsieur Issa OUMAROU DJIBO.

AP 4.jpg

Le Chef de mission a eu l'occasion de décliner le périmètre d'actions et les objectifs assignés à l'ensemble des participants de la réunion, tout en précisant qu'un planning d'entretien sera transmis aux différents responsables de département.

AP 1.jpg

L'Administrateur Provisoire a, quant à lui, rassuré la délégation de la CIPRES de la disponibilité de tous les responsables de département malgré la mise en place d'une administration provisoire et leur a indiqué que cette mission est une opportunité pour un échange constructif avec les quatre (4) responsables des comités qui seront opérationnels dès cette fin de semaine. Il a alors conclu en relevant que le nombre de recommandations non mises en œuvre à ce jour constitue déjà un dysfonctionnement pour la CNSS.

PASSATION DES CHARGES A LA CNSS

Les décisions du Conseil des Ministres respectées !

processed-fd9e3243-728d-4cfa-ab25-6e7540bbb1c0_2Wmjtikc.jpeg

« La sécurité sociale est un élément important pour la stabilité de l'Etat ; et tous les agents de la CNSS et les partenaires sociaux seront mis à contribution pour relever l'Institution ». Tels sont les propos liminaires du Ministre de la Santé et des Affaires Sociales, Guy Patrick OBIANG NDONG, lors de la passation de charges qui s'est déroulée le jeudi 9 juin 2022, dans la Salle de Conseil d'Administration de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS).

processed-2c729573-34b4-4849-953f-e270e9e172b3_Gm8NmI9E.jpeg

processed-34e44b76-f520-4a2d-b32d-13b38b3d3e3c_VmDqsKPz.jpeg

Accompagné de la Ministre Déléguée, Justine LIBIMBI ép. MIHINDOU et des membres de son cabinet, et en présence du CODIR de la CNSS, le Ministre de la Santé et des Affaires Sociales, qui présidait cette cérémonie a rappelé, qu'elle rentrait dans le cadre des décisions prises lors du Conseil des Ministres du 7 juin dernier, qui avait adopté trois projets de décrets dont la dissolution des membres du Conseil d'Administration et la cessation de la Direction Générale de la CNSS.

processed-cedb8088-2624-4f81-9838-ac306362680d_KWHBwWdw.jpeg

processed-91162bc3-00dc-4560-a017-50ace1b41790_LZE2ewin.jpeg

Jean Maurice AYINE et Patrick OSSI OKORI, respectivement Président du Conseil d'Administration et Directeur Général, ont tour à tour présenté les points des dossiers urgents qui, sont entre autres, les conclusions de l'étude actuarielle, le projet de plan de restructuration et la créance des fournisseurs. Il en a été de même pour les outils de fonctionnement de la CNSS, à savoir, l'organigramme, le règlement intérieur, la convention collective et le code de sécurité sociale; avant de procéder à la transmission des dossiers.

processed-edc8e4ea-f387-481c-8d62-570166eb16f3_L5t2hpN0.jpeg

Christophe EYI, l'Administrateur Provisoire a, dans son mot circonstanciel, remercié le Président de la République, Son Excellence, Ali BONGO ONDIMBA, pour la confiance placée en sa personne, avant de reconnaitre que les décisions prises visent à protéger notre outil social. « L'enjeu est de taille ; nous n'avons pas droit à l'erreur, nous allons devoir aller vite car les délais sont serrés », s'est – il prononcé, avant de souhaiter à tous du courage et de la force.

processed-9620ec8c-7f1e-484c-83b2-a8128f1a200a_cWFL32Ps.jpeg

RENCONTRE DIRECTION GENERALE/SYNDICATS DES RETRAITES DU SECTEUR PRIVE ET PARAPUBLIC

L’exigence des reformes.

 

A l’initiative de la Direction Générale de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS), une rencontre a eu lieu le mardi 17 mai 2022 avec les syndicats des Retraités du secteur Privé et Parapublic, dans la salle du Conseil d’Administration de l’Institution.

Cette rencontre, qui s’inscrit dans le cadre du renforcement du dialogue social inclusif avec les syndicats et associations syndicales des retraités, a permis au Directeur Général de la CNSS, Patrick OSSI OKORI de présenter à ses interlocuteurs, un exposé exhaustif sur la situation de l’Institution depuis le 30 mars 2021, date de sa prise de fonction officielle à la tête de la Caisse.

Dans un langage franc, il est longuement revenu sur le plan de restructuration triennal de la CNSS et des résultats obtenus à mi-parcours des reformes initiées en interne, avant de présenter les résultats de l’étude actuarielle réalisée en 2021 par le Groupe FINACTU. Résultats qui confirment l’urgence de reformer notre institution.

Au cours de son exposé, Patrick OSSI OKORI a fait un tour d’horizon des dysfonctionnements structurels qui constituent des goulots d’étranglement dans la bonne marche de la CNSS. Il s’agit notamment d’une explosion structurelle et inévitable du nombre de retraités, d’un régime des pensions mal paramétré et d’une fraude explosive profitant de la faiblesse du système d’information. A cela s’ajoutent des facteurs endogènes, en l’occurrence un organigramme inadapté et des charges de fonctionnement élevées. D’où la mise en place urgente d’un plan de restructuration pour sauver la CNSS d’une possible banqueroute avant l’été 2022 selon les conclusions des études actuarielles.

Notons que des efforts significatifs visant à retrouver l’équilibre financier ont déjà été enregistrés en interne. « Nous sommes sur la bonne voie grâce aux actions mises en place », a rassuré le Directeur Général.

Afin de discuter des résultats et des préconisations de l’étude actuarielle 2021, un cadre de dialogue permanent a été créé entre la CNSS, les Syndicats et le Patronat.

Les représentants des syndicats SYNARET, UATC, l’ANRSPP, MSTGV, SNTR, ont unanimement félicité le Directeur Général pour le travail déjà abattu ainsi que la pertinence de son exposé.

Tout en saluant l’esprit d’ouverture du Directeur Général, les partenaires sociaux se sont engagés à l’accompagner dans la mise en œuvre de ces réformes nécessaires pour la survie de la Caisse.

Sous-catégories